Le safran, une épice aux bienfaits multiples

Le safran est une épice dont la récolte nécessite une main d’œuvre et un nombre d’heures de travail importants que l’on surnomme l’or rouge. Pas surprenant puisqu’elle est l’épice la plus chère sur le marché. Appréciée pour son goût et la couleur qu’elle apporte aux plats, elle est aussi reconnue pour ses propriétés médicinales multiples dont les plus connues sont ses actions d’antidépresseur, d’anxiolytique et d’anti-stress.

Vertus thérapeutiques

D’un point de vue thérapeutique, le safran est connu depuis la haute Antiquité pour soigner les infections respiratoires et les troubles digestifs. Il fut aussi utilisé comme ingrédient de la thériaque, un antidote universel confectionné par les Romains.

La consommation de safran agit particulièrement bien contre l’anxiété, l’insomnie et la dépression grâce à deux principes actifs qui sont la crocine et le safranal. Des études ont prouvé qu’il est efficace dans la lutte contre la dépression. Pour ce faire, il agit au niveau du système nerveux en stimulant la sérotonine, un neurotransmetteur qui aide à notre bien-être. Mais l’action du safran ne s’arrête pas là comme nous le verrons ici-bas à la lecture de la liste de ses bienfaits.

Liste des bienfaits du safran

  • Agit en tant qu’antidouleur
  • Aide à prévenir les accidents cardiovasculaires
  • Aide le système visuel à rester en bonne santé
  • Améliore l’équilibre du système nerveux central
  • Améliore la sexualité en augmentant la libido
  • Améliore la vision nocturne
  • Améliore le métabolisme
  • Combat la fatigue mentale
  • Combat les états dépressifs modérés
  • Combat les troubles cognitifs et les maladies neuro-dégénératives chez les personnes âgées tels qu’Alzheimer.
  • Favorise l’érection chez l’homme et combat la frigidité féminine
  • Favorise le maintien de la mémoire
  • Prévient et stabilise la cataracte
  • Procure un meilleur sommeil
  • Ralentit la rétinite pigmentaire débutante (dégénérescence des tissus de la rétine)
  • Ralentit le vieillissement prématuré des tissus
  • Redonne énergie, vitalité et tonus musculaire
  • Redonne une vivacité intellectuelle
  • Réduit l’anxiété, le stress, les crises d’angoisse et le surmenage
  • Réduit le mauvais cholestérol
  • Réduit les douleurs articulaires
  • Régule l’appétit en cas de manque d’activité
  • Régule les menstruations et en apaise les douleurs
  • Soutient la personne lors d’activités sportives intenses
  • Stimule la digestion

Son origine et ses utilisations

Le safran est issu de la fleur Crocus Sativus, recouverte de pistil et de 3 stigmates de couleur orange à rouge vif, qui se transforment en épice. D’origine européenne, la plante est cultivée depuis l’antiquité pour ses propriétés médicinales. On retrouve de plus en plus de petits récoltants de safran en France, mais les grands pays producteurs sont l’Iran et le Cachemire.

Pour récolter un kilo de safran sec, on doit émonder, à la main, 150 000 fleurs. Ce coût de main d’œuvre élevé se reflète sur son prix de marché. On l’utilise surtout en cuisine pour son parfum et sa couleur, mais aussi en tant que colorant. On le retrouve dans plusieurs plats méditerranéens dont la paella, la bouillabaisse et le risotto. Le safran peut aussi être acheté et consommé en tant que complément alimentaire.

Sa composition

Son arôme et sa couleur jaune, si recherchés, lui proviennent majoritairement de ses caroténoïdes. Certaines de ses substances possèdent des propriétés anti-oxydantes, anti-cancéreuses, antimutagènes et immuno-modulatrices. Son action anti-cancéreuse prévient le vieillissement des cellules saines et empêche les cellules cancéreuses de répliquer leur propre ADN.

Le safran est un complément alimentaire riche en magnésium, en potassium et en vitamine C et il est recherché pour ses substances anxiolytiques : la crocine et le safranal. Pour bénéficier de ses bienfaits, il est nécessaire de l’intégrer à une cure, car à l’intérieur des plats, la quantité est trop infime pour avoir un quelconque effet sur le corps.

Le prix du safran est si élevé qu’il existe ce qu’on appelle du « faux safran » à base de fleurs séchées de carthame, de souci ou de chrysanthème. On le retrouve aussi parfois mélangé à d’autres épices comme le curcuma ou le paprika. Afin de s’assurer de la qualité du safran, n’ayez pas peur de l’observer avant de l’acheter : plus sa couleur est vive et son odeur forte, meilleur il sera.

Posologie et dosage selon les traitements

La seule façon de s’assurer d’une bonne posologie pour traiter les sautes d’humeur, la dépression, le stress et les règles douloureuses est d’acheter les gélules que l’on retrouve aux comptoirs des compléments alimentaires. La posologie variera en fonction des troubles traités et il est suggéré de se renseigner auprès d’un médecin avant d’entreprendre une cure. De manière générale, la dose conseillée se situe entre 15 mg et 30 mg par jour.

On peut aussi utiliser le safran en infusion, afin de soulager des maux respiratoires tels que la toux. Il s’agit d’incorporer 1 g à un litre d’eau chaude.

Afin d’augmenter ses capacités de lutte contre la fatigue nerveuse, la dépression, l’anxiété et l’insomnie, on peut associer le safran au Rhodiola Rosea et au Griffonia Simplicifolia.

Le safran est sans danger, sauf à très forte dose (20 g par kilo de poids) qui peut causer des troubles digestifs et des étourdissements.

Melanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page